Site Loader

Du dos de la joggeuse,
Aimer la sueur qui perle,

En aspirer les effluves
Comme on le ferait d’un parfum,

Et se réjouir de se sentir vivant :

Ô animal plein d’animalité !

Aldor

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.