Site Loader

Chaque année je reviens,
Je prends cette photo,
Et pense à celle-là
Avec qui je vins.

Ô douceur infinie,
Complaisance mise à nu,
Des moments évanouis,
De la recherche du temps perdu !

A cette nostalgie,
A cette litanie,
Je préfère le chant
Des recommencements.

Aldor

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.