J’aime le bleu des mers
Du sud que mon père
Mettait dans son stylo
Et qui était si beau.

Dans le gris des conseils
D’administration,
Dans le noir du charbon,
Ce bleu était soleil.

Tahiti surgissait,
Et les îles sous le vent
Naissaient du feuillet blanc
Où sa plume écrivait.

C’était Gauguin et Brel,
Et les grands alizés
Et les grandes querelles
Qui sortaient du papier.

Aldor

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 3 autres abonnés

Suivez-nous