Sur l’eau je flotte,
Les bras en croix,
Faisant la planche
Les yeux au ciel.

Ma mère ainsi m’apprit
A flotter sur la mer,
A reposer mes forces
En me laissant aller,

A me laisser flotter
Comme un radeau perdu,
A reprendre mes forces
Comme un crucifié.

Aldor

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 8 autres abonnés

Suivez-nous