Rue Garancière, ce matin,
J’ai croisé, avec ses lunettes,
Sa veste de cuir fourré,
Et ses yeux baladeurs menant partout leur quête,
Jean-Paul Sartre qui se promenait.

Au vu de cette écharpe et de cette silhouette,
À qui manquait la pipe et qui avait grandi,
Mais qui avait, du philosophe, l’exacte tête,
Je suis, sur mon vélo, resté comme saisi.
Puis, derrière Saint-Sulpice, disparut le sosie.

Aldor

3 Replies to “Rencontre avec un fantôme”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 8 autres abonnés

Suivez-nous